Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 Nov

Burkina Faso: Une plainte déposée ce lundi contre le gouvernement du premier ministre ministre Christophe Dabiré

Publié par RADIO TAN KONNON  - Catégories :  #ACTUALITE

En mon nom personnel et en vertu des articles 3 et 8 de la Constitution burkinabè, je déposerai une plainte ce lundi 29 novembre au Tribunal de Grande Instance de Ouagadougou contre le gouvernement du premier ministre Joseph Marie Christophe DABIRE.

Un État, c’est un territoire sous le contrôle d’une autorité, ayant des règles de fonctionnement basées généralement sur une Constitution et des textes de loi. Pendant longtemps, je me suis permis de croire que je vivais dans l’État burkinabè où j’avais des droits et des devoirs conformément aux textes en vigueur.

Il ressort que, jusqu’à preuve du contraire, le Burkina Faso s’est doté d’une Constitution. Cette Constitution de la quatrième République est toujours en vigueur et elle est le socle de la vie de la Nation. En son article 8, elle dit:

» Les libertés d’opinions, de presse et le droit à l’information sont garantis. Toute personne a le droit d’exprimer et de diffuser ses opinions dans le cadre des lois et règlements en vigueur »

Ainsi, partant des articles 3 et 8 de la Constitution, je suis arrivé à la conclusion que la coupure de la connexion mobile internet viole la constitution en ses articles 3 et 8. Aussi, l’article premier autorise le droit de jouissance de toutes les libertés garanties par la Constitution à tous les Burkinabè.

Partant de cela, j’ai constaté que le gouvernement du premier ministre Joseph Marie Christophe DABIRE a coupé la connexion mobile internet au Burkina depuis le 20 novembre 2021 mettant ainsi les citoyens dans l’impossibilité de s’exprimer librement sur Facebook, wathsaap et autres et de donner leurs opinions.

Ce lundi 29 novembre 2021, en mon nom personnel et en vertu des articles, premier, 3 et 8 de la Constitution, je vais déposer une plainte contre le gouvernement de Christophe DABIRE de mes propres mains au Tribunal de Grande Instance de Ouagadougou. Cette plainte contre le gouvernement porte sur l’abus de pouvoir, la prise de décision sans base légale, la volonté de répression de la libre pensée.

En sus, je demande au juge de condamner le gouvernement aux dépens et de lui imposer une réparation financière à mon profit pour préjudices et pertes financières subis.

En quelque chose, malheur est bon. Si vous vous battez pour éteindre le feu qui brûle la case de votre père, et certains de vos frères viennent retirer vos seaux d’eau, et vos ustensiles d’extinction, vous ne devriez plus vous trompez d’ennemis. Ceux qui brûlent la case de votre père et ceux qui vous empêchent d’éteindre le feu sont tous vos ennemis. Et l’erreur consiste à croire que vous devez combattre les uns et chercher à être les amis des autres parce qu’ils sont vos frères.

Combattons le mal partout d’où il vient. Et nous savons désormais d’où vient la racine du mal. Plus que jamais, le moment est à la détermination et au patriotisme. Je remercie Dieu de n’avoir jamais cru à la bonté, encore moins à la beauté du diable.

Les ennemis du Burkina ne sont pas à l’extérieur. Ils sont ici au Burkina avec nous.
Ma plainte qui sera déposée au Tribunal de Grande Instance de Ouagadougou fait 9 pages et j’espère qu’elle sera reçue par un juge .

Dieu bénisse le Burkina

Commenter cet article

Archives

À propos

Toujours plus proche de vous.