Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 Nov

Îles Salomon: comment expliquer les émeutes meurtrières?

Publié par RADIO TAN KONNON  - Catégories :  #ACTUALITE

© AP - Piringi Charley Cette photo prise le 27 novembre 2021 montre la violence des émeutes dans le quartier chinois de Honiara, aux Îles Salomon.
© AP - Piringi Charley Cette photo prise le 27 novembre 2021 montre la violence des émeutes dans le quartier chinois de Honiara, aux Îles Salomon.

Les rues étaient calmes samedi 27 novembre à Honiara, capitale des îles Salomon dans l'océan Pacifique, après plusieurs jours d'émeutes qui ont fait au moins trois morts et 56 bâtiments de la capitale brûlés et pillés.

Les corps de trois personnes tuées dans les troubles ont été découverts samedi dans un magasin du quartier chinois – entièrement incendié – de Honiara, selon la police. Une enquête a été ouverte pour tenter de déterminer les causes de ces décès, les premiers répertoriés depuis le début des émeutes mercredi dernier.

Ce qui avait commencé comme une petite manifestation mercredi s'est rapidement transformé en une violente mêlée générale, les habitants pauvres de la capitale se joignant aux manifestants anti-gouvernementaux à la recherche de choses à manger ou à vendre à travers les vitres brisées et les décharges calcinées, précise l’AFP. 

Bâtiments brûlés et pillés
Pendant trois jours, des foules en colère ont traversé la capitale balnéaire, habituellement paisible, pour exiger le retrait du Premier ministre Manasseh Sogavare.

Cinquante-six bâtiments de la capitale ont été brûlés et pillés, et de nombreuses entreprises devront attendre plus d'un an pour se remettre sur pied, selon de premières estimations de la Banque centrale des îles Salomon. Les pertes économiques s'élèvent à près de 28 millions de dollars (24,7 millions d'euros), selon la Banque centrale, portant un coup dur à une économie déjà fragilisée.

Plus d'une centaine de personnes ont été arrêtées, soupçonnées d'avoir participé aux émeutes, a déclaré samedi la police des îles Salomon qui tente de rétablir l'ordre.

La question économique
Deux ans de fermeture des frontières, en raison de la pandémie de coronavirus, ont fini par asphyxier l'économie des îles Salomon, déjà ravagée, aggravant le chômage et la pauvreté dans cet archipel de 800 000 personnes.

« Maintenant, le Premier ministre doit démissionner », a déclaré à l'AFP Selson, un homme de 32 ans. « C'est la demande de tous les citoyens des îles Salomon », selon ce travailleur indépendant.

Un couvre-feu nocturne et la présence des quelque 150 soldats étrangers de maintien de la paix envoyés par l'Australie et la Papouasie-Nouvelle-Guinée ont semblé apaiser les tensions.

 Tensions internes entre les îles
Les causes de ces émeutes sont multiples. Outre la colère vis-à-vis du gouvernement et les difficultés économiques aggravées par la pandémie, il y a la rivalité historique entre les habitants de l'île la plus peuplée du pays, Malaita, et ceux de Guadalcanal, île où se situe la capitale administrative du pays. Les habitants de Malaita ont le sentiment d'être abandonnés par le gouvernement central et les différends se sont intensifiés quand, en 2019, le gouvernement de Manasseh Sogavare a décidé de ne plus reconnaître diplomatiquement Taïwan mais la République populaire de Chine.

Dans un discours à la nation, le leader pro-Pékin a déclaré aux citoyens que le pays avait été « mis à genoux » par les émeutes, et a promis de résister aux appels à la démission. Il a également affirmé que des puissances étrangères opposées à sa décision en 2019 de reconnaître diplomatiquement la Chine étaient à l'origine des troubles.

SOURCE: RFI

Commenter cet article

Archives

À propos

Toujours plus proche de vous.