Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 Dec

Fête de l’indépendance du Burkina: une commémoration sobre sur fond d’attaques terroristes

Publié par RADIO TAN KONNON  - Catégories :  #ACTUALITE

Cette année, pour des raisons sécuritaires, c’est une simple cérémonie de prise d’armes et de décorations qui a marqué la célébration de la fête de l’indépendance burkinabè, à Ouagadougou, Place de la Nation.

Avec notre correspondant à Ouagadougou, Yaya Boudani

Compte tenu de la situation sécuritaire marquée par une recrudescence des attaques des groupes armés terroristes, le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a opté pour une commémoration sobre, à la mémoire de toutes les victimes du terrorisme. C’est la ville de Ziniaré qui devait accueillir la célébration tournante mais elle a été reportée à l’année prochaine, dans l’espoir d’une amélioration de la situation sécuritaire.

Aussi, dans la capitale, aucun signe ne montre que le Burkina Faso commémore le 61e anniversaire de son accession à l’indépendance. Contrairement aux années antérieures, c’est une simple cérémonie de prise d’armes qui a ponctué cette célébration, une option bien accueillie par les populations.

« Face à une situation où le pays est, on peut dire, presque en lambeaux, il était nécessaire de faire de façon sobre et même de ne pas le faire. »

« Même dans les années à venir, on pourrait continuer dans cette lancée, c’est-à-dire faire juste les choses symboliques. On est dans une situation vraiment déplorable. Cela affecte toutes les classes sociales. »  

Justin Lompo, juriste de formation et Moustapha Zeba, étudiant à l’université Josep ki-Zerbo, estiment que le Burkina Faso doit, avant toute commémoration, reconquérir les parties de son territoire abandonnées aux mains des groupes armés terroristes.

« Dans les jours à venir, nous attendons un gouvernement capable, un gouvernement de guerre. Il n’y a pas de développement s’il n’y a pas la paix et donc, on demande au gouvernement qui va s’installer de concentrer toutes les énergies nécessaires pour que l’on puisse arriver à conquérir notre territoire. »

À lire aussi: Burkina Faso: manifestation sur la situation sécuritaire dégradée après l'attaque d'Inata

« Il faut d’abord que ce nouveau Premier ministre puisse faire ses preuves et faire ses preuves, cela voudrait dire qu’il puisse effectivement nommer des gens de bonne volonté. »

Les Burkinabè n’attendent plus que la formation du futur gouvernement du Dr Lassina Zerbo, le tout nouveau Premier ministre.

RFI

Commenter cet article

Archives

À propos

Toujours plus proche de vous.