Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 Jan

Les Etalons en 8e de finale : De justesse

Publié par RADIO TAN KONNON  - Catégories :  #SPORT

Etalons
Etalons

Tenus en échec (1-1) hier lundi 17 janvier 2022 au stade Omnisports de Bafoussam par les Walyas de l’Ethiopie, pour leur dernier match de poule, les Etalons obtiennent malgré tout leur billet pour les huitièmes de finale de la 33e édition de la Coupe d’Afrique des Nations TotalEnergies, Cameroun 2021. Mais que ce fut laborieux pour les poulains de Kamou Malo !

Les Etalons verront les huitièmes de finale de la 33e Coupe d’Afrique des Nation (CAN), à l’issue de leur dernière rencontre des phases de poules, hier 17 janvier 2022, face à l’Ethiopie (1-1). Le moins que l’on puisse dire est que la partie n’a pas été simple pour le sélectionneur Kamou Malo et ses poulains qui ont en du mal à dompter de braves et athlétiques Walyas. En début de match, c’est sans Hervé Koffi, remplacé par Soufiane Farid Ouédraogo, mais avec le capitaine Bertrand Traoré que les Etalons partent à l’assaut des Walyas de l’Ethiopie.

L’ambiance dans les gradins, elle, était autre que lors des deux premières sorties des deux équipes. En clair, le public de Bafoussam ne semble pas être féru de football comme celui de Yaoundé. Il préfère vaquer à d’autres occupations. Qu’à cela ne tienne, sur la pelouse, Etalons et Antilopes (Walyas) se tiennent.

Le round d’observation est respecté. Et dans ce début de match au train de sénateur, ce sont les Ethiopiens qui vont allumer la première mèche (10e) mais sans frais dommageables pour les Burkinabè. Dans la continuité de l’action, Boureima Hassane Bandé avait le but au bout du soulier. Nez à nez avec le portier adverse, il n’appuie pas sa frappe, pourtant le but était grand ouvert.

Ces deux actions vont donner un autre rythme à la rencontre. Les deux équipes optent pour un jeu à l’avant avec une formation des Etalons qui se montre plus conquérante, mais, difficile de déstabiliser le bloc éthiopien. En réalité, ce sont les Etalons qui sont moins inspirés lors de ce dernier match de poules. Le match manque de saveur. Ce qui n’empêche pas les Etalons d’ouvrir le score contre le cours du jeu.

Cyrille Bayala (24e), sur un service chirurgical d’Adama Guira, s’en va bruler la politesse du portier éthiopien d’un lob astucieux. Ce but est venu calmer un tant soit peu les ardeurs des Walyas qui perdent leurs repères. Cependant, ils ont failli rétablir la parité au score (35e ), n’eut été la vigilance du portier Burkinabè, Soufiane Farid Ouédraogo.

La fin de la première partie est laborieuse mais les Etalons arriveront à maintenir leur avance jusqu’à la pause. De retour des vestiaires, une main dans la surface de réparation de Steeve Yago, confirmée par la VAR, provoque un pénalty (50e ) pour les Ethiopiens. La sentence est exécutée par Getaneh Kebede Gibeto.

Le but égalisateur galvanise les Walyas et crispe davantage les Etalons.

Le Gabon ou le Maroc en 8e
Car au même moment, dans l’autre rencontre du groupe à Yaoundé, Camerounais et Capverdiens sont à égalité (1-1). Un 2e but des Requins Bleus mettraient les poulains de Malo dans une posture inconfortable.

Le dépositaire du jeu des Etalons, Gustavo Fabrice Sangaré, semble être perdu sur la pelouse. Blati Touré, élu homme du match lors du 2e match, n’est visiblement pas inspiré. Bertrand Traoré qui revient après son test positif à la COVID, il y a quelques jours, manquait de rythme.

En tous les cas, le jeu des Etalons manquait d’éclaireur. C’est ainsi que Kamou Malo procède à deux remplacements avec les entrées de Ismahïla Ouédraogo ( à la place de Gustavo Sangaré) et Dango Ouattara qui supplée Cyrille Bayala. Juste entré (64e) Dango avait le but mais sa frappe en force dans la surface de réparation ne trouve pas le cadre.

En fin de rencontre, les contre-attaques des Ethiopiens, mettent les Burkinabè en danger. En réalité, les entrants n’ont rien apporté à la formation burkinabè. Pire, la production d’ensemble de Bertrand Traoré et ses coéquipiers s’est davantage dégradée. Passes approximatives, manque de rythme, mauvaise prise de décisions sont, entre autres, ce qu’ils ont donné à voir lors de ce dernier match de poule.

Mais l’essentiel est fait, c’est-à-dire la qualification pour le tour suivant grâce au match nul entre le Cameroun et le Cap-Vert. Les Etalons, 2e du groupe A, joueront dimanche prochain son 8e de finale face au 2e du groupe C (qui dispute ses derniers matchs de poules cet après-midi). Ce sera certainement entre le Maroc ou le Gabon. Les matchs couperets débutent et les Etalons doivent se montrer plus inspirer et entreprenants s’ils veulent aller loin dans cette compétition.

SOURCE: Sidwaya

Commenter cet article

Archives

À propos

Toujours plus proche de vous.